• LEXIQUE Vocabulaire Religieux

     

    LEXIQUE Vocabulaire Religieux

     LEXIQUE ARCHITECTURE RELIGEIUX

    (d'après l'académie de Nice et les églises entre MAINE et BRETAGNE)

     

     

     

    Abside : L'abside Du latin « absis » (voûte, arcade). Partie qui termine le chœur d'une église en hémicycle orientée vers l'est.

     

    Absidiole: Petite abside associée en général à une chapelle d'une église

     

    Arc diaphragme: Arc établi en travers d'un vaisseau et soutenant en général un pan de mur. Ce dispositif est destiné à supporter une charpente ou à renforcer une nef

     

    Arcade: Ensemble de piliers ou de colonnes laissant entre eux une ouverture dont la partie supérieur est en forme d'arc

     

    Arcs-boutant: Arcs accolés au murs extérieur pour supporter la poussée des ogives du au poids de la voûte.

     

    L’Autel:  Lieu où officie le prêtre. Du latin altar qui donne l’italien altare, à la fois élévation et profondeur. Du latin alere, la nourriture, alimenter, sustenter. Dans l’antiquité, un autel est une table sacrée servant au sacrifice rituel ou au dépôt d’offrandes. Dans la tradition chrétienne, l'autel a acquis le double sens de table conviviale et mémorielle. Le rite eucharistique célébré sur l'autel est un mémorial du sacrifice de Jésus. L'autel eucharistique est également la table de convivialité autour de laquelle se rassemble la communauté des croyants.

     

    Baptistère: Chapelle d'une église où l'on baptise

     

    Baroque: Style architectural né en Italie au XVIIe. Rompant avec la rigueur formelle du classicisme, il conserve cependant les éléments de base qu'il utilise dans un cadre original composé de courbes et de contre-courbes. Il en résulte une impression de monumentalité, de puissance et de grandeur

     

    Campanile: Le terme s'emploie en particulier pour les clochers italiens de la Renaissance. Le campanile était le plus souvent construit comme un élément indépendant. À la Renaissance, le campanile devint l'objet de rivalité entre les villes italiennes et sa construction fut souvent confiée à de grands artistes.

     

    Cariatide: Statue représentant une femme faisant fonction de pilier ou de colonne

     

    Chaire: La chaire est une tribune de bois ou de pierre d'où le prêtre s’adresse aux fidèles. Elle se trouve généralement au milieu de la nef, en hauteur et adossée à un pilier pour que le prédicateur puisse être entendu par le plus de monde possible.

     

    Une chapelle Le mot chapelle désigne une petite église, un édifice religieux secondaire dans une paroisse. Il provient du mot chape qui désignait un manteau, une cape (en latin, capa). Le manteau ou chape de Saint Martin a été conservé précieusement dans un sanctuaire qui a donc pris le nom de capella (chapelle).

     

    Chapiteau: Élément décoratif posé au sommet du fût d'une colonne ou d'un pilier

     

    Chevet: Hémicycle terminant le choeur d'une église. Du latin « caput » (tête) Partie de l’édifice en forme de croix où le Christ aurait posé sa tête.

     

    Choeur: Partie de l'église réservée aux cérémonies liturgiques

     

    Cisterciens: Moines de l'ordre bénédictins réformé de Cîteaux. Retour à la règle bénédictine avec l'idéal du retrait du monde et de pauvreté absolue.

     

    Clocher mur :

     

    Clocher-porche: Tour établie au milieu d'une façade de l'église et comportant un porche au rez-de-chaussée

     

    Collégiale: Église, en général urbaine, tenue par un collège de chanoines

     

    Classique: En architecture, ce terme désigne tout ce qui est relatif à l'Antiquité gréco-romaine et qui se caractérisait par la symétrie et l'harmonie des formes et du décor

     

    Cloître: Partie d'un monastère formée de galeries ouvertes entourant une cour ou un jardin

     

    Clocher: Elément architectural d'une église, généralement en forme de tour plus ou moins élevée, qui héberge une ou plusieurs cloches. Il sert de signal à la communauté chrétienne : appel pour la messe, annonce des baptêmes, mariages, des prières, sonne les alarmes (tocsin) et égraine les heures. Il est un repère dans le paysage pour se situer et se déplacer.

     

    Coupole: Toiture en forme de dôme (voûte semi-sphérique qui surmonte un édifice)

     

    Créneaux: Maçonnerie dentelée au sommet d'une tour, d'une citadelle...

     

    Croisée: Dans une église, espace déterminé par l'intersection de la nef principale et du transept

     

    Crypte: Eléments constitutifs des églises chrétiennes servant généralement de sépulcre. Du mot crypte (cacher). Les premières cryptes ou grottes sacrées ont été taillées dans le roc ou maçonnées sous le sol, pour cacher aux yeux des profanes les tombeaux des martyrs. Plus tard, on éleva au dessus de ces lieux des chapelles ou des églises.Plus tardivement encore, on établit des cryptes sous les édifices destinés au culte pour y renfermer les corps des saints.

     

    Flèche: Pointe d'un clocher

     

    Fonts baptismaux: Du latin fons : fontaine, source. Mobilier ecclésiastique utilisé pour le baptême par aspersion. Les fonts les plus simples sont constitués d’un pilier supportant une vasque de pierre.

     

    Gargouille: Gouttière saillante en forme d'animal fantastique dont la gueule éjecte les eaux de pluie à distance des murs

     

    Gisant: Statue funéraire représentant un mort couché

     

    Gloire: Grande auréole elliptique enveloppant une figure sacrée. Généralement en bois doré et pourvue de rayons

     

    Gothique: (XIIIe-XVIe). L'art gothique succède à l'art roman. Né en Île-de-France, sa principale caractéristique est sa luminosité par la multiplication des fenêtres ainsi qu'une accentuation de la verticalité. Les voûtes d'arêtes du style roman sont remplacées par des voûtes sur croisés ogives. Le poids de la voûte est alors réparti sur les piliers et non plus sur les murs. Cette technique a permis aux églises gothiques de prendre de la hauteur tout en évidant les murs par des fenêtres pour donner une plus grande luminosité. À l'extérieur, les arcs-boutant servent à annuler la poussée des ogives. Dès la fin du XIVe, le gothique évolua vers un style flamboyant (Gothique Flamboyant)

     

    Gothique Flamboyant: Phase finale du gothique français, qui se caractérisait par une recherche ornementale poussée à l'extrême, avec une profusion de courbes et de contre-courbes, d'arcatures et de dentelle de pierre

     

    Le jubé Tribune ou clôture de pierre ou de bois séparant le chœur de la nef. De la formule latine « Jube, domine, benedicere » (Daigne, Seigneur, me bénir)

     

    Lambris: Revêtement en bois des parois d'une pièce, d'un plafond, d'une voûte

     

    Lombard: Relatif à la Lombardie, province d'Italie. Le style architectural se caractérise par des édifices rectangulaires

     

    Maître-autelAutel principal d'une église

     

    Mâchicoulis: Balcon en maçonnerie dans lequel se trouve des ouvertures permettant de déverser de la poix ou du plomb fondu sur des assaillants

     

    Meneaux: Montants verticaux en pierre, partageant une fenêtre en compartiments distincts

     

    Meurtrière: Fente dans les murs d'un bâtiment (le plus souvent fortifié) pour lancer des projectiles

     

    Modillon: Petite console soutenant une corniche, souvent sculptée selon un thème décoratif à l'époque romane

     

    Le narthex est l'entrée de l'église, un espace intermédiaire avant d'accéder à la nef (intérieur).

     

    La nef Signifie au sens premier « navire ». Le symbole du bateau désigne l'Église naissante et renvoie à l'enseignement de Jésus, souvent dispensé à partir d'une barque sur la mer de Galilée. C'est le lieu principal où se tiennent les fidèles lors des célébrations et des offices.

    Néo-classique: Style architectural qui connut un succès considérable en Europe, à la fin XVIIIe - début XIXe. Il se référait au classicisme romain, dans lequel il voyait non seulement un modèle à imiter mais aussi une source d'inspiration permettant d'aboutir à une expression stylistique originale

     

    Néo-gothique: Courant architectural, apparu en Angleterre au XIXe, qui préconisait un retour au style gothique, souvent par réaction aux divers monuments d'inspiration classique qui avaient prédominé depuis la fin de la renaissance.

     

    Néo-roman: Le style néo-roman s'inscrit dans le prolongement du style néo-gothique en puisant ses racines dans l'architecture médiévale mais en adoptant un langage plus sobre.

     

    Parvis : Espace ouvert devant le portail ouest d'une église. Le terme vient de « paradis », car quand on se trouvait devant une église, on était symboliquement plus proche du ciel.

     

    Pignon: Partie supérieure et triangulaire d'un mur

     

    Porche : Construction en saillie qui abrite la porte d'entrée d'un édifice

     

    Renaissance: Nom donné au vaste mouvement culturel que connu l'Europe occidentale du XVe au XVIIe et marqué notamment par la volonté de faire renaître le style architectural de l'antiquité associé à une riche ornementation.

     

    Retable: Dans une église, construction verticale peinte ou sculptée contre laquelle est appuyé l'autel.

     

    Retable lavallois: À partir du XVIIe, la riche province de Mayenne voit se développer des ateliers de fabrication de retables, appelés "Ateliers Lavallois". Ils vont étendre leur production jusqu'aux régions voisines. Aux ornements classiques de la renaissance (niches, colonnes et pilastres, chapiteaux et frontons), s'ajoutent des éléments caractéristiques du style lavallois tels les guirlandes de fruits et de fleurs.

     

    Roman: (XIe-XIIIe). À partir du XIe, les églises en pierre remplacent les églises en bois. Le style roman se caractérise par l'étroitesse et la forme arrondie des portes, des fenêtres. Les églises sont en général petites et sombres: les renforts, pour soutenir la voûte, sont placés sur les flancs des murs ce qui limite la hauteur des édifices.

     

    Seghers: (Hercules Pieterszoon). Peintre et graveur hollandais (1590-1638?), très apprécié par Rembrandt, mena une carrière très isolée. Son oeuvre n'a été redécouverte qu'à la fin du XIXe

     

    Stalles: Sièges en pierre ou en bois, alignés sur les cotés du choeur et réservés aux membres du clergé

     

    Tour lanterne: Tour établie à la croisée du transept et dont les baies contribuent à éclairer l'intérieur de l'église

     

    Transept: Dans une église, nef transversale coupant la nef principale, donnant ainsi à l'édifice la forme symbolique d'une croix. La croisée du transept Partie centrale, à l’intersection de la nef principale et du transept. Le plus souvent, elle sépare la nef et le chœur. Dans de petites églises pauvres le transept est absent, ou remplacé par un faux transept formé de deux chapelles latérales

     

    Trilobe: Composé de trois lobes: ornement formé de fragments de cercle

     

    Tympan: Partie intérieur d'un fronton, généralement ornée de sculptures.

     

    Vantail: Châssis ouvrant d'une porte.

     

    Verrière: Grande ouverture garnie de vitraux

     

    Voûte d'arêtes et Voûtes sur croisés d'ogives: