• Le Moyen âge (Ve au XIVe siècle)

    plan du site  

    Pour recevoir des nouvelles hebdomadaires des mises à jour du blog, de nos rendez vous, inscrivez vous sur la newsletter cliquez ICI                                                       

    Les visites déjà réalisées, les futures balades

     

    LE MOYEN AGE (Ve siècle au XIVe siècle)

     

    Période des Croisades (d'après le site de la mairie de LAGUEPIE) :

    Les croisades sont des expéditions militaires au Moyen Âge par des chrétiens d'Europe, visant à reprendre Jérusalem, ville sainte pour les chrétiens, qui était alors aux mains des musulmans. De ces croisades, les Occidentaux ramenèrent des produits d'Orient, et découvrirent de nouvelles techniques, sciences (notamment en architecture).

    La Croisade des Albigeois se passe dans le sud de la France de 1208 à 1229 et vise à combattre par le Christianisme, les cathares, des croyants d'une autre religion: le catharisme sous le couvert du Pape Innocent III. De très nombreux nobles du Nord de la France y participent, attirés par les territoires du Languedoc, et menés par Simon de Montfort. La région est alors le théâtre d'une guerre sanglante de vingt ans, dont les épisodes les plus célèbres sont le sac de Bézier et le siège de Toulouse. Après la guerre proprement dite débute l'Inquisition, qui se charge d'éradiquer le Catharisme.

    La Croisade des Albigeois, outre les massacres et atrocités,les milliers de morts, les villages pillés voire rasés, a eu des répercussions autant sur le plan religieux que sur le plan politico-administratif. Elle a comme ultime conséquence d'élargir le domaine personnel des rois de France jusqu'à la Méditerranée et aux Pyrénées.

     

    La Guerre de Cent ans (1337-1453) (d'après le site de la mairie de LAGUEPIE) :

    La guerre de Cent Ans couvre une période de cent seize ans durant laquelle s'opposa le royaume de France au royaume d'Angleterre à la fin du Moyen Âge. 

    Le Roi d'Angleterre réclama, en 1337 la couronne de France dans un contexte sanitaire européen déplorable (disette, famines, vague de peste noire...). La population aurait diminué de moitié durant le XIVe siècle.

    Malgré une forte augmentation de la pression fiscale sur les paysans et les villes, les revenus seigneuriaux restent précaires et en diminution. La guerre apporte alors un double avantage à cette crise financière des seigneurs: elle permet d'abord de légitimer la hausse de la pression fiscale (au Moyen Âge, les impôts directs ne sont levés que dans le cadre d'un effort de guerre) et elle permet la redistribution à l'aristocratie de revenus supplémentaires.

    La fin du conflit eut lieu en 1453 par la victoire française, avec la signature du Traité de Picquigny par Louis XI de France et Édouard IV d'Angleterre en 1475. 

    La guerre a provoqué d'importantes destructions dans le royaume de France. Elle a aussi fait naître le sentiment national, incarné par Jeanne d'Arc. Le roi de France a réorganisé son armée qui est devenue professionnelle. Pour maintenir cette armée, il lève un impôt permanent appelé taille. Les rois Charles VII et Louis XI ont par la suite unifié et pacifié le royaume de France.